AmaniFestival

Playing for change, singing for peace

Illustration

Robat King

Style : World Music
Pays : RDC - Goma

De son vrai nom Robert PALUKU KINYOMA, Robat KING est un artiste qui se veut éclectique dans sa musique tout en gardant des repères congolais qui ressortent autant de ses compositions que de son doigté à la guitare. Fils d’une anesthésiste et d’un psychopédagogue, il grandit entre trois grandes villes de la RD-Congo (Ancien Zaïre) : Kisangani, Kinshasa et Goma. 

Bercé dès son jeune âge entre la rumba congolaise, le reggae puis le rap, c’est à Goma qu’il découvrira finalement sa passion pour la guitare et pour le chant. L'artiste se lance alors dans l'aventure de la chanson, laisse tomber le rap et s'initie au chant et à la guitare par un passage à l'église. Doué dans la composition et la poésie, Robat King évolue d’abord avec de petits groupes musicaux créés avec ses « potes » pendant ses études d'humanités commerciales (SW RUFF, SOUTH CROSS et THE BROTHERS). 

Après de brefs passages dans quelques groupes de Goma, il accompagnera quelques grands noms tes que Mack El Sambo, Brado Chante, Tonton Lusambo, Damani'z, La Financia Esthetica, Bompia Newlook, etc. C'est véritablement à l’université  qu’il pourra trouver sa place et diriger sa carrière du côté positif en s’associant avec deux artistes (Junior N'Kashh et Makavely Sikuli) avec lesquels il créa le groupe Trilogy qui faisait un mélange de musique consciente et conscientisante sur fond de reggae, rap et R&B-soul. Ils sortiront un maxi-single ensemble qui fera bouger la jeunesse goméenne et bukavienne avec des titres tels que « Où esk-on va ? », « 'Y a danger », et « Espéranza ». Cela a valu au groupe une invitation à deux éditions successives du FestBuk (Festival de Bukavu) en 2007 et en 2008. 

En 2007, Robat King sera nommé meilleur artiste de la région des Grands Lacs au FestBUT (Festival Interuniversitaire de Butare). L'année 2008 sera celle qui scellera l'union entre l'artiste et sa carrière. Le juriste de formation sort son premier single solo (Histoire ya Dego) depuis Kigali en collaboration avec l'ingénieur du son Franck Mastola. La chanson est plébiscitée meilleure chanson de l'année par plusieurs médias. La même année l'artiste signera avec deux maisons de production (TOP 5 SAI au Rwanda et Plan-B Multimédia à Bruxelles) pour son premier album en collaboration avec l’artiste S.Kaliba. S’en suivront alors plusieurs singles tels que «Papi na mami » et « Hadisi » qui lui vaudront le prix du meilleur artiste de la province du Nord-Kivu au festival JAKI LEO édition 2011. 

Après plusieurs collaborations et divers singles, Robat King travaille sur son nouveau projet d’album qui s’intitulera « Coup secret », une façon de livrer encore des mélodies imprégnées de messages conscients et conscientisant longuement mûris durant sa « petite hibernation culturelle ».